biographie de Boris Grappe

Boris Grappe, baryton

Formé au CNSM de Lyon auprès de Margreet Honig et à la Hochschule für Musik de Vienne auprès de Walter Moore, Boris Grappe a construit son répertoire en troupe au Nationaltheater de Mannheim. Il a interprété Morales (Carmen) au Châtelet et à Naples, Melot (Tristan und Isolde) à la Ruhrtriennale, Bonn et Darmstadt, Bobinet (La Vie Parisienne) à Lyon, Don Giovanni à Kolenz et Clermont-Ferrand, Frédéric (Lakmé) à Rennes, Lausanne et Saint-Étienne, Lescaut (Manon) à Lausanne, Puck (La Grande-Duchesse de Gerolstein) à Geneve, Killian (Der Freischütz) a Limoges, le rôle-titre de Wozzeck à Dijon, trois rôles dans Juliette de Martinů a Francfort, Pipertruck (Le Roi Carotte) à Lyon et Lille, Charles Martel (Genevieve de Brabant) à Nancy, Sganarelle (Médecin malgré lui), le roi de Baviere (Fantasio) à Geneve, le marquis d’Obigny (Traviata) et Dancaire (Carmen) à l’Opéra de Paris, Mercutio (Roméo et Juliette) a Nice. Il crée Wasser d’A. Herrmann a Münich, La Lettre des Sables de Chr. Lauba à Bordeaux, le rôle-titre des Dialogues de Barabbas de A. Salinen à Frankfurt. Il se produit en concert au Barbican Center de Londres, au Musikverein de Vienne, au Théâtre des Champs Élysées ou encore au Palais des Beaux-Arts a Bruxelles. Il collabore avec les chefs Jesús López-Cobos, Alain Altinoglu, Kirill Petrenko, Alberto Zedda, Marc Minkowski, William Christie, Christophe Rousset, Dan Ettinger, Friedemann Layer, Willy Decker, Achim Freyer, Laurent Pelly, Jean-François Sivadier, Jérôme Savary, Moshe Leiser et Patrice Caurier. Il a récemment chanté le Général des Ifs (Les Ptites Michus) à Nantes et a l’Athénée, Calchas (Belle Hélene) à Nancy, Schaunard (La Boheme) à Avignon, Pipertrunk (Le Roi Carotte) à Lyon, Léandre (L’Amour des trois oranges) à Nancy. A l’Opéra Comique il a chanté Danilo (La Veuve Joyeuse) mis en scène par Jérôme Savary en 2005.